Les grandes orgues

Callinet/Cavaillé-Coll

de St Bruno de Voiron Isère-France

composition 
concerts
photos
videos
orgues en Dauphiné
contact

Nouveautés
au 3 janvier 2017
Saison 2017

L'Association

Historique de l'orgue

L'Association des Amis de l'Orgue de Saint Bruno de Voiron oeuvre au rayonnement de l'instrument par l'organisation de concerts et d'auditions

Contribuez à son action en adhérant à l'association:

  • membre actif : 20 euros
  • bienfaiteur : 50 euros
  • étudiants :10 euros 
Ou paiement libre par chèque à 
L'Association des Amis de l'Orgue
de Saint Bruno de Voiron
5 Place St Bruno 
38500 VOIRON

La vie de cet instrument a été passablement mouvementée; en voici les points les plus marquants.
1838 L'orgue est réalisé pour l'église de Saint-François de Sales à Lyon par les frères Callinet. Il comporte 41 jeux sur 4 claviers et pédalier de la façon suivante :
Grand Orgue 15 jeux, 54 notes
Positif de dos 9 jeux, 54 notes
Récit 6 jeux, 42 notes
Echo 4 jeux, 30 ou 37 notes
Pédale 7 jeux, 27 notes
1850 Démontage et remontage par Zeiger et Hippolyte César Beaucourt. Quelques jeux sont changés.
1864 Transformation commandée par François Charles Widor - père de Charles Marie - à Aristide Cavaillé-Coll. Il remplace les 2 petits claviers par un récit expressif de 10 jeux, 54 notes, rajoute quelques jeux (4 jeux neufs) et, naturellement, refait une nouvelle console et une nouvelle soufflerie.
1879 A la demande des Widor père et fils, la paroisse de St François commande un nouvel instrument à Cavaillé-Coll et met en vente l'orgue Callinet "modifié".
1881 Après de nombreuses tractations, l'instrument est vendu à Voiron. Le transfert est effectué par Hugues Beaucourt et de nouvelles transformations ont lieu. Modification de la composition et surtout construction d'un nouveau buffet de style néo-gothique en harmonie avec le style de l'église St Bruno. En particulier les deux tourelles latérales et leurs grands tuyaux (muets).
1883 L'orgue est enfin inauguré en mai 1883.
1957 Jusqu'à cette date, quelques transformations mineures ont lieu (nouveau pédalier, nouvelle soufflerie), en 1920, 1939, 1951 ... En 1957, nouvelle remise en état et nouvelle modification des jeux existants par les Etablissements Ruche. Il persiste alors 29 jeux Callinet et 4 jeux Cavaillé-Coll. La mécanique n'est quasi pas modifiée.
1973 Classé monument historique, il est dans un état pitoyable et sa restauration devient indispensable.
1984 A l'initiative de l'Association des Amis de l'Orgue de St Bruno créée dans le but d'aider à sa restauration, elle est enfin décidée en 1992 ... La complexité des dossiers administratifs, l'importance du financement et des travaux feront qu'ils ne débuteront que fin 1999. Ils seront confiés au Maître Facteur d'Orgue Daniel Kern à Strasbourg.
2002 Retour de l'orgue à la tribune de l'église St Bruno.
Nomination sur concours organisé à l'initiative du Diocèse d'une titulaire, en la personne de Mademoiselle Christine Bin et deux titulaires adjoints, Messieurs Patrice Charnay et Guillaume Dorel.
2010 Le 23 octobre 2010, un concours pour le recrutement d'organistes co-titulaires est organisé :
Annonce
Règlement complet
A l'issue de ce concours, deux nouveaux co-titulaires sont nommés en remplacement de Guillaume Dorel : Muriel Groz et Patrick Barneron.
2014 Après 11 années de service pour l'orgue, démission de Christine Barneron en tant que titulaire et titularisation de Muriel Groz. Christine Barneron, Patrice Charnay et Patrick Barneron sont co-titulaires de l'instrument.

Le projet de restauration

C'est en 1993 que, sous la présidence de Madame Clément, l'Association des Amis de l'Orgue de Saint-Bruno de Voiron intervint auprès de Philippe VIAL, maire de l'époque, pour que la restauration de cet instrument soit envisagée.

En effet, l'orgue de Saint-Bruno, installé dans la nef en 1883, fait partie intégrante du patrimoine de la ville mais son état ne permettait plus d'apprécier le son merveilleux des jeux de Callinet et de Cavaillé-Coll.

La décision de la restauration fut donc prise, mais son coût excédait les possibilités financières de la Ville de Voiron.

Aussi, l'Etat, par le biais de la Direction Régionale des Affaires Culturelles, le Conseil Général de l'Isère et le Conseil Régional Rhône-Alpes accordèrent leur participation à cette oeuvre de sauvegarde.

Le coût définitif, après un avenant en cours de travaux, s'élève à 522.900€, dont 107.640€ à la charge de la Ville de Voiron.

Pour sa part, l'Association des Amis de l'Orgue ne voulut pas être absente et consacra une somme conséquente à l'installation d'un système vidéo qui permet à l'organiste de visualiser confortablement le déroulement de la liturgie. Par ailleurs, elle finança l'installation d'un éclairage intérieur de l'orgue et d'un éclairage extérieur le mettant en valeur.