Les grandes orgues

de la Basilique Saint Joseph de Grenoble

Samedi 15 novembre 2008

Hommage à Madeleine Jalliffier

     
accueil
spécifications
Lucinda Cimmino, titulaire
Bruno Charnay
concerts
discographie
photos
espace Adhérents
informations légales
liens
contact
plan d'accès
Orgues en Dauphiné
  

 Concert à la mémoire de Madeleine Jalliffier

Madeleine Jalliffier

Quelques extraits musicaux de ce concert :

Salve Regina
Agnus Dei, de Lotti
Dieu parmi nous, de Messiaen (extrait)
Final, de Fleury (extrait)

Madeleine Jalliffier est née à Grenoble en 1914. Elle a d'abord effectué des études musicales très complètes au Conservatoire de Grenoble, puis à l'Ecole César Franck de Paris dont elle était diplômée. Elle était également diplômée de l'Institut Saint-Grégoire du Mans. Pour l'orgue, elle revendiquait l'héritage de trois maîtres : Geneviève de la Salle, Adrien Rougier et Edouard Souberbielle, trois disciples de Louis Vierne. Elle avait aussi reçu les conseils de Maurice Duruflé qui a donné quatre concerts à Saint Joseph, le dernier en 1953 pour accompagner son fameux Requiem.

Après huit années passées à l'harmonium, elle était devenue titulaire du grand-orgue de Saint Joseph dès son inauguration en 1943. Elle s'était adressée aux plus grands concertistes pour mettre en valeur cet instrument alors fort incomplet (construit en pleine Occupation !) avant de pouvoir enfin faire réaliser en 1975 des travaux qui lui avaient donné un meilleur équilibre sonore. Elle dut abandonner sa tribune en 1991 pour raison de santé et se retirer à l'Hôtel-Dieu où elle décéda le 25 août 2003. Elle était Chevalier des Lettres et des Arts, et avait reçu du Pape Jean-Paul II la médaille Pro Ecclesia et Pontifice pour récompenser son travail au service de la musique sacrée.

Car son activité ne se limitait pas à l'orgue. L'oeuvre de sa vie, ce fut sans doute la Manécanterie des Petits Chanteurs de la Vierge au Manteau, fondée en 1954 et affiliée trois ans après aux Pueri Cantores, instituée Maîtrise de la Cathédrale de Grenoble par Mgr Fougerat. Sa renommée dépassa vite les limites du diocèse et elle fut désignée pour un concert Salle Pleyel lors du Congrès National de 1969, puis pour le Festival des Chapelles Musicales de Loreto. Son activité au sein des Pueri Cantores lui permit de se faire entendre aussi bien à Rome qu'en Israël ou au Vénézuéla. Si le choeur survécut difficilement au départ de sa fondatrice, les Anciens présents ce soir peuvent témoigner de la formation musicale et spirituelle qu'ils ont reçue au cours de ces quelques trente-cinq ans, comme le Père Bénigne-Marie Gaillot-Drevon aujourd'hui Maître de Choeur du Monastère Bénédictin de Flavigny en Côte-d'Or.

Enfin, il y avait les élèves : ceux des institutions comme le Rondeau ou l'Externat Notre-Dame mais aussi et surtout ses innombrables élèves de piano ou d'orgue. Ceux que nous avons entendus au cours de ce concert ont tous été encouragés et soutenus pour se perfectionner ensuite auprès d'un maître renommé. 

Les interprètes et leur programme

Les anciens de la Manécanterie des Petits Chanteurs de la Vierge au Manteau assuraient la partie vocale, notée en bleu dans le programme ci-dessous.
Bruno Charnay a été élève des Conservatoires de Grenoble et Lyon (classe d'orgue de Louis Robilliard) et il est aussi licencié en Musicologie. Il a fondé et dirigé pendant vingt ans les Choeurs de Sassenage, et enseigne à l'Ecole de Musique de cette ville . En 1991, il a succédé à Madeleine Jalliffier comme organiste titulaire de Saint-Joseph. Le Père François-Xavier Gaillot-Drevon a été pendant de nombreuses années l'organiste du monastère bénédictin de Flavigny. Il est aujourd'hui prêtre du diocèse de Toulon. Il est diplômé du conservatoire de cette ville où il a suivi  pour l'orgue l'enseignement de Brice Montagnoud.

Jean-Sébastien Trochet a suivi pendant trois ans l'enseignement d'André Fleury à la Schola Cantorum à Paris. Il est professeur de mathématiques à Annecy, mais il continue bien sûr à pratiquer l'orgue, et se produit en concert de temps à autres. Yves Rassendren a effectué des études musicales très complètes aux Conservatoires de Grenoble et Lyon, notamment avec Louis Robilliard pour l'orgue. Professeur Agrégé et Docteur en Musicologie, il est Maître de Conférence à l'Université de Grenoble. Il est aussi organiste à l'église Saint-Jean, et dirige l'Ensemble Vocal Stravaganza.
Nicolas GIGAULT
Vers 1627-1707      
Pièces d’orgue alternées avec le Kyrie IV Cunctipotens :
- Kyrie à 5 parties – Fugue sur le Kyrie – Fugue à 2 pour le Christe
- Récit à 3 parties – Pour toucher à 2, 3 ou 4 claviers si l’on veut
Johann-Sebastian BACH
1685 – 1750
Choral Allein Gott in der Hoh’ sei Ehr BWV 664
(Gloire à Dieu seul dans les hauteurs)
Johann-Sebastian BACH
1685 – 1750
Prélude et Fugue en Mi mineur BWV 548
Johann-Sebastian BACH
1685 – 1750
Choral Wachet auf, ruft uns die Stimme BWV 645
(Eveillez-vous, la voix du veilleur nous appelle)
Dom Clément JACOB
1906 – 1977
Interludes Liturgiques (extraits) :
- N° 10 suivi de l’Alleluia Dies sanctificatus (Jour de Noël)
- N° 7  suivi du Sanctus IX (Messe cum jubilo, de la Sainte Vierge)
Louis   VIERNE
1870 – 1937
Final de la Première Symphonie op.14 (1899)
André  FLEURY
1903-1995
Final  extrait de Prélude, Cantilène et Final (1992)
Olivier MESSIAEN
1908-1992
Dieu parmi nous extrait de La Nativité du Seigneur (1935)
Victimae Paschali laudes
(Séquence de  la Messe de Pâques)
Antonio  LOTTI
1667-1740
Agnus Dei de la Messe à trois voix d’hommes
Maurice DURUFLE
1902 – 1986
Fugue sur le carillon des heures de la cathédrale de Soissons Constituit eum, répons bref de la Solennité de Saint Joseph au Temps Pascal
(Il l’établit prince de sa maison, et maître de toutes ses possessions)
Salve, Regina, antienne de la Sainte Vierge, ton solennel
(Salut, Reine, Mère de miséricorde, notre vie, notre espoir et notre douceur)

 Messe à l'intention de Madeleine Jalliffier

Cette messe était présidée par le Père François-Xavier Gaillot-Drevon, et concélébrée par les Pères Gabriel Forestier, Joseph Magnon-Pujo et Bénigne-Marie Gaillot-Drevon.

Les chants étaient assurés par les anciens de la Manécanterie des Petits Chanteurs de la Vierge au Manteau, dirigés par Bruno Charnay. A l'orgue : Yves Rassendren.

entrée des célébrants
entrée des célébrants
offertoire
offertoire
choeurs
choeurs
Homélie du Père Gaillot-Drevon
Homélie du Père Gaillot-Drevon
sortie
sortie

Dans la presse : Dauphiné Libéré du 17 novembre 2008

Dauphiné Libéré du 18 Novembre 2008